Blog

Le tutorat le bras armé de la formation

Cette semaine, j’ai animé une formation entrant dans un module du DEJEPS Animation socio-éducative ou culturelle » Mention « Développement de projets, territoires et réseaux ».

Cette animation portait sur le tutorat en entreprise. Plus précisément sur l’élaboration d’un programme de tutorat, la sensibilisation des collaborateurs à l’intérêt de la démarche tutorale et la construction d’une grille d’évaluation de stage.

Tout un programme, en effet !

Au lieu de m’embourber dans des lieux communs sur le tutorat, J’ai décidé de construire, avec les stagiaires, un ensemble d’outils qui permettent d’élaborer le programme mais surtout de la systématiser.

Il s’agit ici de rendre la démarche  uniforme entre tel ou tel tuteur d’une même entreprise. Le but est d’améliorer la qualité du tutorat en créant des outils permettant de faciliter chaque étape du processus.

Ainsi, en formalisant le programme, un nouveau tuteur aura des outils importants pour sa mission.

Bien entendu, la posture même du tuteur, sa motivation et son implication restent primordiales.

Il ne s’agit pas ici d’automatisation mais bien d’une démarche visant à améliorer la qualité du tutorat.

Beaucoup de collaborateurs, considèrent le fait d’être tuteur comme une charge, une tâche supplémentaire au milieu de tout ce qu’ils ont à faire.

Ils n’ont pas toujours la chance de pouvoir être détachés ou d’avoir des heures dévolues au tutorat (ce qui selon moi est quand même idéal).

Néanmoins, il est nécessaire que chacune des parties comprennent les avantages du tutorat.

Durant cette formation, nous avons réfléchi aux avantages pour le tuteur, le stagiaire et l’entreprise.

Depuis la valorisation d’un savoir et de compétences, jusqu’à la formation de futurs salariés déjà formés aux procédures de l’entreprise, opérationnels rapidement.

Le tutorat est une démarche qui doit faire partir intégrante de la gestion des ressources humaines.

Je regarde souvent l’émission de M6 scènes de ménages et même si c’est une caricature, nous voyons l’exemple de Marion (du couple Marion et Cédric). Marion est désormais chef d’entreprise, son entreprise prend un essor exceptionnel grâce aux grands nombres de stagiaires qu’elle a en son sein.

Bien sûr, c’est un raccourci car dans cet exemple les stagiaires semblent clairement exploités.

Ce que je cherche à démontrer est qu’un stagiaire ayant bénéficié d’un tutorat de qualité sera probablement un collaborateur de qualité, un salarié dont le travail sera rapidement productif, une véritable manne pour une entreprise. Dans cette période où les diplômes se multiplient mais que les compétences correspondantes sont parfois absentes.

Se former au tutorat en entreprise et former ses collaborateurs prend là tout son sens.

 

0 Comments